LE DERNIER JOUR D'UN CONDAMNE       VICTOR HUGO      ROMAN A THESE

 

Exercice

Exercice

Exercice

Exercice

Exercice

Exercice

Exercice

 Exercice

 

 

 

Organisation

spatio-temporelle

 

- ANAPHORE - ANTITHESE  - CHIASME - GRADATION - METAPHORE -METONYMIE -  OXYMORE - PARALLELISME -

 

METONYMIE ET SYNECDOQUE:

*    Le soir, la maison retomba dans le silence.

(METONYMIE : les gens qui habitent la maison)

*     Tout Bicêtre semblait rire, chanter, danser, courir.

(METONYMIE :gardiens, prisonniers, forçats, visiteurs)

*     Parmi ces figures éteintes et mornes, ça et là brillait quelques yeux perçants et vifs. (SYNECDOQUE la partie pour le tout [figures = hommes, personnes])

*     Quand ces apprêts furent terminés, un monsieur brodé d’argent donna un ordre au directeur de la prison.

(SYNECDOQUE : ce n'est pas le monsieur qui est brodé, mais plutôt son uniforme)

*    Je revis le fer à cheval des juges chargé de haillons ensanglantés, et les robes noires s’agiter, et les têtes de la foule fourmiller.

La place a éclaté en bruit. Les quais ont répondu à faire un tremblement de terre.

DEFINITION :

On parle de métonymie quand on remplace un terme par un autre qui entretient avec lui une relation d’association, un rapport logique. La relation entre la maison et ceux qui y habitent est une relation de contenant à contenu. Ainsi, on peut avoir plusieurs de ces rapports :

*      Le contenant pour le contenu. (Ex. L’usine est en grève) usine = les ouvriers qui travaillent à l’usine  / Bicêtre = gardiens, prisonniers, forçats, visiteurs ...

*      L’effet pour la cause. (Ex. Socrate a bu la mort) mort = poison qui provoque la mort (ici la ciguë)

*      Le symbole pour la chose ou l’idée. (Ex. Il revint coiffé de lauriers) Lauriers = symbole de gloire

*      L’origine pour l’objet. (Ex. je viens de manger du Camembert)

*      L’instrument pour l’utilisateur. (Victor Hugo était une grande plume) plume = écrivain

*      L’auteur pour son œuvre. (Ex. j’ai lu un Molière) Molière = œuvre de Molière

 

La synecdoque est une variété de la métonymie qui permet de remplacer un mot par un autre avec lequel il entretient une relation d'inclusion : ici, on a utilisé « figures«  au lieu de « personnes" (l'écrivain a employé une partie pour le tout).

Autre cas de la synecdoque :

 Le substituant peut être la matière dont le substitué est fabriqué. (Ex. Elle vient de s’acheter de l’or.) L’or = des bijoux en or

 Il peut aussi être une qualité ou une caractéristique du substitué. (J’ai pas un rond.) rond = argent (pièce ronde)

EXERCICE :

*    En attendant, j'étais seul au milieu d'un grouillement de têtes rasées, de nez humides...

*    Paris m’a paru faire un plus grand bruit qu’à l’ordinaire.

*    Toutes ces voix, toutes ces têtes aux fenêtres, aux portes, aux grilles des boutiques…

*    Il me semblait que j’étais le centre auquel se rattachaient les fils qui faisaient mouvoir toutes ces faces béantes et penchées.

*     La troupe porta les armes.

*     Une figure insignifiante et nulle prit la parole.

*     Je vis la ronde hurlante s’arrêter et se taire.

 - ANAPHORE - ANTITHESE  - CHIASME - GRADATION - HYPERBOLE - METAPHORE -METONYMIE -  OXYMORE - PARALLELISME -